JANVIER 2017: TFC, STAGE LUZIEN

2017, je t’aime déjà.

Publicités

Aujourd’hui, on est le 7 janvier. La première semaine de la nouvelle année vient de s’achever. Moi, 2017, je t’aime déjà.

Mardi, reprise des cours, pour une semaine, après on part en stage (joiiiie). La journée n’est pas encore finie que la concentration est déjà partie, la tête est déjà ailleurs. La raison? Ce message:

capture-decran-2017-01-07-a-12-32-46-png

Mon pote Tom, il ne le sait pas à 15:32, mais il me fait là le plus beau cadeau de Noël en retard, ou d’anniversaire beaucoup trop en avance. Mais je préfère de Noël, comme ça il faudra qu’il trouve autre chose en mars. En ce moment je plane, on va pas se mentir, je suis incapable de suivre quoi que ce soit, je n’arrive pas à me souvenir du dernier jour où je n’ai pas carburé au/à la (pick out the one you prefer) Redbull. Naturellement, la venue du Téfécé, je l’aurais apprise 3 semaines après. Merci, Tom. Je sais qu’il y a déjà les remerciements en bas, mais j’avais envie et besoin d’appuyer sur ce merci là, et de toutes façons, on ne remercie jamais assez les gens.

Les toulousains ont donc passé la semaine à Saint Jean de Luz, à une quinzaine de kms de chez moi, et ça aurait carrément été absurde et incohérent de ne pas y aller quand j’ai pour habitude de passer des heures et des journées dans les transports pour des matchs. Et quand on sait que ce qui m’anime dans les rencontres, c’est les échauffements plus que les matchs. Jackpooot un peu la semaine d’entraînements à la maison !

Il fallait faire un choix:

  • SOIT j’étais la Margot sérieuse, sage, qui n’oublie pas que pour pouvoir présenter son Diplôme à la fin de l’année il faudra avoir suivi un certain nombre d’heures en classe, qui a bonne conscience et ne veut pas manquer les cours parce qu’elle a enfin trouvé une formation qui l’intéresse (etc.);
  • SOIT j’étais la Margot passionnée, ambitieuse, qui fonctionne à l’adrénaline, à qui on n’enlèvera malgré tout jamais ce rêve qu’est la photo (et qui aime bien être la seule fille au milieu de tant de garçons, je le confesse, pas de jugement, on est tous un peu faibles hein…).

Alors j’ai choisi d’écouter  mon cœur est d’être la Margot heureuse. Juste « heureuse ». Heureuse d’avoir lâché 4mois de salaire dans du matériel. Heureuse de ne pas se perdre dans une vie qu’on veut lui tracer. Heureuse d’être incapable de rester dans le droit chemin, heureuse d’avoir cette capacité à céder à la tentation de sécher les cours. Heureuse de s’être faite avoir y a un an et d’avoir été soudoyée. Heureuse de ne pas vouloir vivre autrement qu’intensément chaque histoire. (Faites attention à vous, on y croit pas souvent, mais ça arrive aussi aux autres, le bonheur.)

Je dirais bien qu’entre mercredi, jeudi et vendredi, j’ai eu ma dose de sourires, de regards expressifs, de complicité, de moments volés, de fous rires captés. Mais non. Je ne crois pas qu’on puisse « avoir sa dose » de tout ça. En avoir sa dose, par définition, ça veut dire en avoir assez, qu’après c’est trop. Et des choses positives comme ça, je ne pense pas qu’on puisse s’en lasser, en être blasé. Sinon c’est tragique en vrai. En tout cas moi j’aurais pu signer pour encore des jours et des jours, parce que c’est ce qui me nourrit. Je pense, très sincèrement, que le TFC devrait songer à délocaliser tous ses entraînements à Saint Jean de Luz. Autorisation de rester le « Toulouse » Football Club, de se revendiquer toulousains, de jouer les matchs au Stadium, même d’adopter leur accent moins beau que le nôtre, whatever, juste: les entraînements, à Kechiloa.

instasize_0105172930

Rendez-vous le 31 décembre 2017 pour que je vous confirme que ma photo de l’année, c’est celle-là.

Tant que je suis dans ma lancée de mots d’amour: si vous passez par Saint Jean de Luz un de ces jours, arrêtez vous au Middle. C’est une petite guinguette, sur la coline de Sainte Barbe. 1) Ils ont la même recette à crèpes que ma maman, 2) vous reconnaîtrez sûrement une tête mais découvrirez la belle personne derrière, 3) ils ont très certainement la plus belle vue de toute la Côte. Je prévois d’ailleurs de l’établir le lieu comme nouveau QG (à condition qu’on arrête de me vendre du RedBull Tropical à la place du basique, on m’a eu une fois, pas deux, toute une confiance à regagner…!). Y a pas de wifi, on est carrément à contre-jour pour travailler les photos, et pourtant. Qu’est ce qu’on se sent à la maison et entre de bonnes mains. Et ça aussi, mine de rien, je pense que ça joue sur le rendu final.

Aujourd’hui, on est donc le 7 janvier, il est 8h (plus du tout d’ailleurs le temps que j’écrive, que j’aille travailler, que je tape, que je mette en page, que je regarde le match de foot e tutti quanti), mon corps s’est reveillé, mais il n’a pas encore compris  que le Tef est retourné chez lui, qu’on aurait pu dormir un peu plus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes photos sur le site du TFC: JOUR1JOUR2JOUR3

Remerciements: le club du TFC et son effectif, pour leurs attentions ces 3jours, Rémi Denjean, Tom J., Vince, Laurent, JP et son Middle, ma promo d’amour et ma référente, parce que c’est pas tous les jours qu’on est face à des gens qui comprennent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s