20AVRIL2016 : ENTRAINEMENT OGCNICE

«Cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur qui pénètre dans un pays étrange.» – Bill Brandt

Publicités

11 avril 2016, À l’heure où je me couche des Casseurs Flowters dans le casque. Deuxième couplet. Gringe prononce ces mots: « Marre d’observer le monde de loin, j’dois fuir ma ville et ses recoins, savoir à quoi ressemble demain. Personne ne m’souhaite bonne chance mais j’passerai pas ma vie à m’demander quand elle commence ». Et si, et si… Et si moi aussi je faisais commencer la mienne, pour de bon ?

Les vacances scolaires arrivent, petit séjour sur la Côte d’Azur au programme pour rendre visite à la petite sœur. Les paroles de la chanson tournent en boucle dans ma tête. « J’veux plus être absent d’ma propre vie, à regarder nos p’tites histoires passer à côté d’la grande ». La vraie question a toujours été : est-ce que la photo est une passion, un passe-temps, ou est-ce que ça serait ça moi, ma Grande Histoire ?

Je tente le coup. Au pire, on me dira non. Au mieux, on écrira le Chapitre Premier (avec les majuscules, Premier Chapitre ça sonnait mal).

11 avril 2016. J’envoie un message à l’OGC Nice. Présentation de mon projet… projet assez flou. Je veux intégrer une école de photographie. Ou pas. Dans l’idéal, je voudrais me former « comme ça », sur le tas. Je suis assez fermée à l’idée qu’on travaille ma vision des choses, ma perception des instants. Mais quand même, j’ai bien conscience que moi, l’ISO, l’ouverture focale et tutti cuanti, c’est du charabia. Je hoche la tête, je souris, on pense que j’ai compris: que dalle. Au hasard. Ça passe, tant mieux; ça passe pas, je tourne les boutons jusqu’à y arriver.

La réponse tombe une heure après: « ça devrait pouvoir se faire », on transfert ma demande vers un autre service.Le lendemain, j’ai quelqu’un au téléphone: on m’attend dans 8jours. Wow. Ça y est. Apparemment je suis lancée. Cette fois je ne fais plus semblant: j’aurai un travail à rendre, un sérieux à prouver, une confiance à gagner. Je suis contente, déterminée, mais j’ai assez mal dormi jusqu’au jour J.

Le 20 avril arrive. On est sacrément bien accueillis à l’OGC Nice, il faut le signaler. Je dis « on », mais j’étais seule au Stade Charles Erhmann. C’est un « on » de fille convaincue que les niçois portent à tous leurs interlocuteurs autant de bienveillance qu’ils en ont eu à mon égard ce jour là.

Il y a une chose qui m’est apparue évidente sur cet entraînement niçois, sur cette première vraie expérience dans le domaine du sport: ce qui me plaît, moi, ce n’est pas tant que ça le mouvement, le geste technique; mais plutôt les rires, la complicité, la fraternité et l’amour que dégagent ces gens (vu le degré de fragilité de cette phrase, on vient donc de mettre fin à 22ans de « de toutes façons je suis pas une fille, je suis un garçon »).

Mouez Hassen
Mouez Hassen. Entraînement OGC NICE – 20.04.2016

J’ai beaucoup à apprendre, aucun doute. Tout n’est pas une histoire de « avec le numérique de toutes façons, tout se fait tout seul ». Mais je sais vers où je veux aller. Et je sais que je veux que ce rêve devienne une réalité, un quotidien. Sur le chemin de retour, j’envisage tous les plans tordus pour rester dans le sud-est (jamais dans l’excés). Je me suis contentée de prolonger mon séjour, parce que match à l’Allianz le lendemain de notre départ. Ça aurait été quand même assez frustrant de rentrer sans avoir vécu ça.

T’as tout pour toi Nice. Tes paysages, ta mer, ton accent. Ton club, tes supporters, ton stade et son ambiance. T’es belle, et je ne regrette pas de t’avoir choisie comme point de départ, à ce qui sera, je l’espère, Mon Histoire.

Remerciements: le club de l’OGC Nice, Mickael Chandioux.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s